Archives de l’auteur : Sylvain Taramini

Les Newsicales

Marcel Caurier nous a quitté le dimanche 26 septembre 2021.
Marcel était toujours membre de l’Union Musicale de Château-Thierry comme vice-président.
L’Union Musicale était sa passion, il y consacra une grande partie de son existence.
 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Marcel-Caurier-818x1024.jpg.


Parmi les musiciens de l’Union Musicale de Château-Thierry, Marcel, a toujours été le plus fidèle des
instrumentistes avec son éternel baryton.
Il ne totalisait pas moins de 75 années au sein de l’Union Musicale.
Il a commencé en 1943, sur un vieux baryton, en mauvais état. Il nous disait :
« A l’époque, on n’avait pas de moyens. Après 2 ans de solfège, j’ai intégré l’Union Musicale et je ne
l’ai plus quittée depuis. J’étais tellement mordu que je préférais refuser des invitations qu’une
séance de musique ! Malgré mon âge, j’ai toujours la même motivation, le plaisir de retrouver les
membres, et la dynamique qui nous porte. »
 
Alerte, l’œil vif et pétillant, ce mélomane était intarissable sur l’histoire et l’évolution de l’association
qu’il côtoyait depuis sa plus tendre enfance. Aucun de ses parents ne jouaient de la musique. Seul
l’attirance qu’il avait pour l’harmonie municipale l’a conduit vers les cours de solfège.
Il nous disait :
« Étant à l’école communale, avec quelques copains, nous avions envie d’aller à l’Union Musicale
pour y apprendre la musique et défiler avec les beaux costumes, les instruments, dont le baryton, qui
me faisaient rêver »
Son premier concert, il s’en souvenait, c’était au Château Médiéval. Son instrument ? Toujours le
même depuis le premier jour, le baryton. « Je n’ai jamais changé, on ne me l’a jamais demandé non
plus… « aimait-il dire.
Une anecdote l’a particulièrement marquée, que nous racontait régulièrement Frédéric Jacquesson
alors président de l’Union Musicale, que Marcel affectionnait beaucoup, lors de ses prises de parole.
C’était un soir de 1944, le couvre-feu n’était pas loin. Il revenait d’une séance de répétition lorsqu’il
s’est fait interpeller par un soldat allemand en faction. Comme il ne parvenait pas à se faire
comprendre, il lui a présenté son cahier de solfège. « Ah, musique, musique » s’est écrié le militaire,
qui l’a autorisé à poursuivre son chemin. « J’ai dû avoir affaire à un allemand qui aimait la musique »
ironisait-il.
 
Marcel aimait évoquer, avec passion, ses souvenirs des sorties et défilés « A l’époque, nous donnions
des concerts au jardin des Petits-Prés, puis nous défilions, parfois jusqu’à Brasles, où nous donnions
un autre concert » Il aimait aussi parler de ses six voyages à Mosbach, dans le cadre du jumelage, et
se souvenait très bien du reportage télévisé en 1975 sur une grande chaîne nationale.
Lorsqu’il part accomplir ses obligations militaires, ses aptitudes sont très vite mises à contribution.  Il
rejoint la musique du 93 e régiment d’infanterie de Courbevoie. Il a fréquemment participé aux
cérémonies de ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe.
Marcel était en mesure d’énumérer les douze présidents qu’il a connus à la tête de l’Union Musicale,
sans compter les directeurs qui se sont succédé. Sa dernière distinction trône sur la cheminée du
salon entre Mozart et Beethoven. Il s’agit du diplôme de la médaille d’honneur du vétéran « OR »
avec couronne qui lui a été décernée par la confédération musicale de France.
Marcel participe à son dernier défilé en 2017, non pas qu’il voulait prendre sa retraite musicale mais
se sont ses jambes qui lui ont indiquées le moment d’arrêter.
Marcel Caurier soutenait les jeunes élèves du centre de formation de sa société de musique, il nous
disait toujours… « C’est la relève et c’est important ». Il était heureux de voir la société entre de
bonne main avec la présidence de Sylvain Taramini succèdant à Frédéric. Cela comptait beaucoup
pour lui.
Adieux Marcel, nous ne t’oublierons jamais et tu seras toujours présent dans cette salle, au nom de
ton ami, Roger Gravelin, où tu as passé 75 ans de ta vie.

Rentrée Musicale Septembre 2020

Lors de cette visite, vous seront présentés les instruments utilisé dans l’harmonie (les cuivres, les bois, les percussions).
Les cours sont gratuits dès l’age de 8 ans avec possibilité de louer un instrument à tarif modéré. Tous les niveaux sont accepté, du débutant au confirmé. Nous accueillons l’ensemble des musiciens amateurs quel que soit le niveau pour venir partager les joies et les plaisirs de jouer en groupe dans une harmonie. 
Pour plus de renseignements, contact@unionmusicalecastel.fr

La fin du confinement pour les musiciens

.

.

Merci à l’ensemble des musiciens de l’association pour avoir respecté les consignes, et qui ont travaillé le nouveau programme de décembre. Ils n’ont qu’une envie, vous retrouver lors d’un prochain concert, défilé ou animation.

Les répétitions ont reprise depuis le 11 Mai, en respectant les consignes sanitaires. Les Cours reprendront en Septembre.

Je félicite le groupe « Les Improbables » pour leur reprise du Rockollection
Merci à Jeanne pour le montage.
Merci à Martine et Karine pour les paroles
Merci à l’ensemble des musiciens.
Merci à Frédéric l’instigateur de ce groupe.

A très vite

Les Improbables fêtent la fin du confinement

[ Les Improbables fêtent la fin du confinement ]Rockollection version "Improbables" (Paroles : Karine & Martine)" On va continuer à jouer et chanter…! "Merci à l'ensemble des musiciens qui ont accepté de participer à la création de ce petit clip video de divertissement.#UnionMusicale #Chanson #Improbables #ChateauThierry #Musiqueconfiné #Musique #Confiné #guitare #Chant

Publiée par Union Musicale de Château-Thierry sur Dimanche 10 mai 2020
Les Improbables fêtent la fin du confinement
Rockollection version « Improbables » (Paroles : Karine & Martine)

 » On va continuer à jouer et chanter…! « 

Merci à l’ensemble des musiciens qui ont accepté de participer à la création de ce petit clip vidéo de divertissement.

Hommage à Roger Gravelin

IL n’était pas musicien mais il aimait la musique et surtout l’Union musicale de Château-Thierry. Membre de la société depuis 1947, Roger Gravelin la chérit depuis, sans faillir.

Devenu vice-président en 1965, il est élu président dix ans après et sera nommé président d’honneur en 1987.  Un tel engagement méritait d’être reconnu. Depuis 2002, c’est chose faîte. La municipalité, sous l’impulsion de Frédéric Jacquesson, le président de l’Union Musicale de l’époque, a édifié une plaque retraçant la carrière du grand homme, à proximité de la salle de musique. L’Union Musicale a également baptisé la fameuse salle de répétition, salle Roger Gravelin.  L’homme, entouré de sa fille Elisabeth et de son petit-fils Antoine  avait déclaré que cette reconnaissance lui faisait « chaud au cœur.  Plus qu’une médaille, cette plaque me fait un grand honneur ».

La vie l’a amené à la musique par une autre porte

À son grand regret, Roger Gravelin n’a jamais étudié la musique. Sa mère l’y avait pourtant encouragé, petit. « Mais j’ai eu peur de ne pouvoir tout mener de front, le latin, le grec et la musique », raconte l’homme, « après, je n’avais plus le temps de m’y pencher vu mes nombreuses activités ».  C’est à Château-Thierry, qu’il va renouer avec sa passion enfouie.  En 1946, un collègue professeur de gym (Roger était professeur de français) qui jouait du hautbois, l’emmène à une répétition de l’Union musicale. C’est le début d’une longue histoire d’amour . Roger prendra des fonctions au sein de la  société  de musique et lui donnera de  l’ampleur.  Il la  conduira même en  division excellence en  1980, à Noyon. 

Président de la FSMA  (Fédération des  sociétés de musique de l’Aisne) pendant  dix ans, Roger Gravelin réactivera  les  centres de formation, indispensables à la  survie des sociétés de musique amateurs, avec l’aide du conseil général.  Mais l’homme ne s’est pas arrêté là.  

Il s’est aussi engagé dans la Résistance et au sein de la ville de Château-Thierry.  De 71 à 83, il occupera les fonctions d’adjoint à la culture, aux affaires scolaires, aux classes de neige et de mer, et au jumelage. 

En attendant de lui rendre l’hommage qui se doit, je vous demande une pensée  pour ce Grand Homme.  Nous nous joignons aux nombreuses personnes affectées par la disparition de ce grand homme pour adresser nos plus sincères condoléances à ses enfants, petits-enfants, amis et proches.

Lettre Information

Chers amis

L’arrêté ministériel du 14 mars 2020 paru aujourd’hui, prévoit diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, dont la diffusion s’accélère. L’objectif est de limiter temporairement au strict minimum les rapports interpersonnels et de faire mieux respecter des règles de distance, en veillant à l’application en permanence des gestes barrières.  Dans cette période exceptionnelle, il nous appartient de faire preuve de discipline individuelle et collective et de lucidité. 

A partir de ce jour Dimanche 15 Mars 2020, et pour une durée indéterminée, en accord avec le directeur Pascal Villerot, je suspends les cours de solfège et d’instruments pour le Centre de Formation . 

Les répétitions de l’Orchestre d’Harmonie, du CBM et des Improbables sont également suspendues pour une durée indéterminée.

Les prochaines prestation (Marche pour la recherche de la Sclérose en Plaques – Les Liens d’Enzo – Concert Palais des Rencontres) sont annulées.

J’espère que cette situation s’améliore rapidement pour que l’on puisse se retrouver bientôt.

Mes chers amis, portez-vous bien, Mes amitiés

Sylvain Taramini

Président de l’Union Musicale de Château-Thierry